LX

Published 21/12/2018 19:42:09 Edit 23/04/2019 13:27:01 by 489945901
Tel un Dieu des temps lointains, il veillait sur nous.
qzqKxTIc_t
Je suivais du regard la couleur fauve du chien au milieu des jeunes herbes, le printemps était là, son soleil, le bleu pur du ciel, les vies nouvelles.
Le vent du Sud-Ouest formait des vagues végétales sur cet océan de verdure éphémère que la chaleur de l’été brûlera dans l’éternité des recommencements.
La trace que je suivais dans les hautes herbes prenait deux directions, le chien me regarda interrogatif pendant quelques secondes avant de comprendre que j’allais en direction de la falaise de calcaire surgissant de la colline qui dominait la plaine sur l’horizon.
Nous avons d’un coup débouché dans une vaste étendue, prairie d’un vert profond, surement le résultat d’un troupeau de vaches sauvages. Là-bas au milieu de cette verdure une rivière sillonnée, laissant par moment entrevoir le sol rouge argileux.
Le soleil commençait à transformer les couleurs du paysage en pourpre et d’or,encore quelques centaines de mètres. J’ai décidé de passer la nuit là-haut sur le promontoire de la falaise dominant la plaine.
Le noir était là, rien que le silence étoilé, aucun bruit d’animaux, perdu dans cette immensité le chien s’allongea à mes côtés après avoir comme moi mangé.
Je ressentais la plaine dans l’obscurité, là en bas, dire que c’est en ses lieux que toute a basculé. Je m’endormis sans crainte, car là-haut, très haut, tel un Dieu des temps lointains, il veillait sur nous.

A suivre...

#nouvelles #LX

Contacter l'auteur
Partager
Commenter